Le guide complet des pommes de terre à l’eau

C’est l’accompagnement polyvalent par excellence, et qui met tout le monde d’accord. Entières, écrasées avec du beurre, nappées de sauce ou dégustées froides en salade : les pommes de terre à  l’eau témoignent d’une grande variété d’utilisations. Découvrez dans ce guide complet des pommes de terre à l’eau comment les choisir, les cuire et les préparer. 

Quelles pommes de terre choisir pour une cuisson à l’eau ?

Toute pomme de terre ne s’accommode pas forcément bien d’une cuisson à l’eau. Il faudra ici privilégier des pommes de terre dont la tenue à la cuisson sera suffisante, ou qui ne noirciront pas durant la préparation et qui garderont leur goût savoureux. Comme les autres variétés à chair ferme, les pommes de terre Princesse Amandine sont donc un excellent choix, en raison de leurs caractéristiques : 

  • Tenue parfaite à la cuisson, finesse du grain et de la texture
  • Qualités gustatives préservées, même après une cuisson à l’eau
  • Calibre réduit et forme allongée pour accélérer la cuisson et assurer l’esthétique du dressage de vos assiettes.

 

Comment réussir ses pommes de terre à l’eau ?

Des pommes de terre, du gros sel et de l’eau : voilà les seuls ingrédients dont vous aurez besoin pour réussir vos pommes de terre à l’eau. A condition de respecter certains principes assez simples, mais dont tout le monde n’a pas forcément conscience, alors suivez le guide !

 

Entières ou en quartiers ?

Pour accélérer la cuisson, vous pouvez découper vos pommes de terre en quartiers, d’une taille approximativement similaire pour assurer une cuisson homogène d’un morceau à l’autre. Et d’une taille suffisamment importante pour éviter que la chair de la pomme de terre ne se désagrège. Pour une grosse pomme de terre, coupez-la en quatre. Pour une petite, coupez-la en deux. 

 

Avec ou sans la peau ?

Sur la question de savoir s’il faut cuire les pommes de terre à l’eau avec ou sans leur peau, il y a deux écoles difficiles à réconcilier. Les défenseurs d’un épluchage avant cuisson arguent du fait que les pommes de terre sont plus faciles à éplucher quand elles sont froides, mais les partisans d’un épluchage après cuisson utilisent exactement le même argument. Selon les deuxièmes, cuire les pommes de terre à l’eau avec leur peau permettrait également de mieux conserver les qualités nutritionnelles de la pomme de terre. Choisissez votre camp. Et dans tous les cas, pensez à bien les rincer avant cuisson.

 

Eau salée

Vos pommes de terre à l’eau doivent être cuites dans de l’eau salée, pour le goût et  pour assurer une cuisson homogène. Comptez entre une demi et une cuillère à café de gros sel par litre d’eau. A ajouter au moment de l’ébullition, car le sel ralentit le processus de chauffe, et parce qu’ainsi, il reste en suspension dans l’eau au lieu de se déposer au fond de la casserole, ce qui serait le cas dans une eau trop froide.

 

Et pourquoi pas, quelques fantaisies…

Les pommes de terre à l’eau, c’est simple, mais vous avez le droit d’être inventifs. Aussi, pour donner du goût à vos pommes de terre, vous pouvez déposer dans l’eau au choix, et en fonction de vos goûts, quelques gousse d’ail en chemise, des grains de poivre, des feuilles de laurier, un oignon voire même une carotte pour leur donner un goût légèrement sucré. Faites parler votre créativité !

 

Récipient et quantité d’eau

En fonction du volume de pommes de terre que vous comptez faire cuire, munissez-vous d’un récipient à couvercle (casserole, fait-tout…). Le fait de pouvoir couvrir le récipient vous permettra d’accélérer l’ébullition et de faire des économies. Autre point important : la quantité d’eau. Il suffit d’en mettre suffisamment pour que les pommes de terre soient recouvertes de liquide du début à la fin de la cuisson. L’intérêt de limiter la quantité d’eau est ici également de faire des économies encore une fois, mais surtout nutritionnel. En effet, cela permet de conserver un maximum de sels minéraux bons pour la santé, en évitant qu’ils soient dilués dans une trop grande quantité d’eau.

Démarrage à l’eau froide

Une erreur assez courante dans la cuisson des pommes de terre à l’eau est d’attendre l’ébullition avant de les mettre à la casserole. Il est pourtant recommandé de disposer les pommes de terre dans la casserole avant de les couvrir d’eau froide. Car cela permet de s’assurer d’une cuisson uniforme et à coeur de la pomme de terre, tout en évitant un choc thermique qui risquerait de la faire éclater. Une fois l’eau portée à ébullition, baissez le feu pour maintenir cette ébullition, mais au minimum, juste ce qu’il faut pour conserver les petites bulles, sans faire bouillir de façon excessive les pommes de terre. 

Quelle durée de cuisson ?

La durée de cuisson de vos pommes de terre à l’eau dépend évidemment de la taille des pommes de terre utilisées, et du fait que vous les ayez ou non coupées en plusieurs  quartiers. En règle générale, il faut compter 20 à 25 minutes de cuisson à compter du démarrage, ou 15 à 20 minutes à compter de l’ébullition. Mais la meilleure façon de savoir si la cuisson est achevée est encore de piquer les pommes de terre, comme expliqué ci-dessous.

Pour maîtriser l’art de la cuisson de la pomme de terre à la perfection, nous vous avons déniché les meilleures astuces ! 

Comment vérifier que les pommes de  terre à l’eau sont cuites ?

Pour vérifier que vos pommes de terre sont cuites, pas la peine de les retirer de la casserole. Contentez vous de les piquer à l’aide d’un couteau à pointe fine. Si celui-ci pénètre la chair et s’en retire facilement, vos pommes de terre sont cuites. Sinon, prolongez la cuisson de quelques minutes.

 

Pensez à conserver l’eau de cuisson

En cuisine, tout (ou presque) se récupère. Et dans ce domaine, l’eau de cuisson de vos pommes  de terre à l’eau n’échappe pas  à la règle. 

Avec sa haute teneur en amidon, l’eau de cuisson des pommes de terre fera un excellent désherbant naturel, placé dans un vaporisateur ou utilisée pure sur des zones envahies par les mauvaises herbes, à condition de ne pas être trop salée. 

L’eau de cuisson des pommes de terre peut même être utilisée comme un produit ménager pour nettoyer les sols ou faire briller l’argenterie, de par son caractère dégraissant, lui aussi lié à la présence d’amidon. 

On dit également de cette eau de cuisson qu’une fois réduite et filtrée, elle constitue un excellent après-shampoing, et même qu’elle permet de soulager les crises de goutte, si elle est régulièrement consommée par des personnes atteintes de cette pathologie.

 

Au micro-ondes

Vous pouvez également faire cuire vos pommes de terre à l’eau au micro-ondes, même si ce n’est effectivement pas la technique à privilégier si vous pouvez faire autrement.

Pour cela : 

  • Mettez les pommes de terre dans un plat micro-ondable
  • Ajoutez de l’eau (sans couvrir les pommes de terre, à  mi-hauteur environ)
  • Couvrez le plat d’un film étirable micro-ondable et assurez-vous qu’il adhère bien aux bords du plat
  • Faites cuire à puissance maximale pendant 5 à 6 minutes
  • Retirez le plat du four en faisant attention de ne pas vous brûler
  • Retirez le film et remuez  les pommes de terre
  • Replacez le film et remettez le plat à cuire une nouvelle fois de 5 à 6 minutes pour assurer une cuisson homogène
  • Vérifiez la cuisson en plantant une fourchette ou un couteau à pointe fine dans une pomme de terre, et si besoin prolongez la cuisson d’une minute ou deux pour atteindre la consistance souhaitée.

 

Comment conserver et réchauffer les pommes de terre à l’eau ?

Vous ne pouvez pas les manger tout de suite ? Ce n’est pas un problème. Les pommes de terre cuites se conservent bien au réfrigérateur, pendant 48 à 72 h après cuisson, à condition d’être placées dans un récipient parfaitement hermétique qui les protègera de toute oxydation. 

Pour les réchauffer, vous pouvez les couper en petits morceaux et les réchauffer au micro-ondes, mais aussi les faire sauter à la poêle.

Comment déguster des pommes de terre à l’eau ?

Une fois cuites, les pommes de terre à l’eau sont l’allié gourmand de nombreux plats. Par chance, la pomme de terre à l’eau s’accommode d’une très grande variété d’accompagnement, et peut être dégustée sous de nombreuses formes.

En purée

Tout simplement écrasées à la fourchette, au moulin, au presse-purée ou carrément au mixeur, les pommes de terre à l’eau se dégustent bien évidemment en purée, à laquelle vous pourrez ajouter en fonction de vos goûts et de la saison : 

  • d’autres légumes (carottes, chou-fleur, navets…)
  • crème fraîche, beurre frais, lait, huile d’olive…
  • épices comme le poivre, la noix de muscade, le paprika…
  • ail, oignons caramélisés….
  • jus de viande….

Une purée de pommes de terre, et plus si affinités, qui accompagnera merveilleusement vos viandes blanches et rouges, vos poissons et même vos plats végétariens et vegans.

En morceaux

Une fois cuites, découpez vos pommes de terre à l’eau en petits morceaux et accompagnez-les d’une sauce vierge à l’huile d’olive, ou de beurre frais. Salez, poivrez et dégustez, tout simplement.

Les pommes de terre à l’eau sont aussi l’allié parfait pour une raclette savoureuse et réussie, retrouvez toutes nos astuces gourmandes ici. 

Combien de calories pour les pommes de terre à l’eau ?

Comme les pommes de terre vapeur, la cuisson des pommes de terre à l’eau est très faible en calories, hormis celles présentes naturellement dans la pomme de terre. En moyenne, on compte 80,5 kcal pour 100 g. de pommes de terre. Ce qui est moins élevé que la même quantité de pâtes  (125 kcal pour 100 g) ou de riz (144 kcal pour 100 g)  !

 

A la vapeur, sautées, en gratin, en robe des champs… : la pomme de terre est un ingrédient qui s’accommodera à toutes vos envies ! Pour varier les saveurs et les plaisirs. Découvrez toutes nos recettes.